Fishbone au BT59 à Bègles

Fishbone @ Bt59 Bègles

Ce soir, c’est un style assez différent du gros metal qui tâche qui m’attend au BT59. En effet, en ce 9 mai 2011, les increvables ricains de Fishbone sont de passage sur les terres bordelaises. Une région qu’ils adorent, car c’est à la Rock School Barbey que le groupe avait enregistré son DVD live en 2008. 3 ans plus tard, les voilà de retour pour notre plus grand plaisir…


Devant l’entrée il y a déjà pas mal de monde venant de tous les univers musicaux; depuis toujours Fishbone a su brasser large, et ça semble être toujours le cas. Un bon signe pour ce concert, donc.

Les cuivres se font visibles partout sur les planches et, malgré un plateau très épuré, les backliners s’affolent comme des fourmis pour tout fignoler avant que Fishbone fasse son apparition.

En moins de temps qu’il en faut pour le dire, le terrible Dr Madd Vibe arrive sur scène tel un diablotin sortant de sa boîte. Il n’a pas pris une ride. L’homme est toujours aussi tonique et gardera le sourire tout le long du concert (on a pu le voir avant et après le set pour saluer des fans et discuter avec eux). L’homme va taquiner un p’tit peu le Thérémine, puis va vite nous faire une démonstration de sa virtuosité. Peu après, il passera aux choses sérieuses en jetant son dévolu sur son sax pour nous envoyer un son bien funk pour se mettre en jambes.

En l’espace de quelques minutes Fishbone gagne le cœur des fans (déjà tout acquis à la cause du groupe) et ce, malgré quelques petits problèmes de retour pour le génial bassiste Norwood Fisher et pour le batteur John Steward (il jouera même sans charley à cause de quelques p’tits soucis techniques). Mais peu importe ! Fishbone en a vu d’autres et Fishbone est là pour jouer avant tout. C’est pourquoi le reste du groupe continuera à faire monter la pression en envoyant de gros riffs encore plus funk/ska. La fusion des styles est belle et bien là : dreadeux, hip-hopeux et métalleux pogotent tous ensemble. Encore une fois, les amerloques vont prouver qu’ils possèdent le feu sacré en enchaînant les brûlots comme ils viennent (la setlist sera remaniée au fil du concert et jamais véritablement respectée).

L’ambiance est à son comble, si bien que le claviériste John McKnight va s’offrir un sacré slam éclatant dans le public. Ce bon Dr Madd Vibe, lui, nous fera même des cabrioles sur scène (il a encore la forme et il le montre) sous les applaudissements du public bordelais.

Au fil du set, les cuivres se feront de plus en plus gros (oui, oui…) et la formation fera parler sa puissance et son groove unique. Malgré encore quelques petits soucis techniques, Fishbone va envoyer la purée pied au plancher en piochant ici et là dans tous ses classiques depuis leurs débuts de 1979.

J’avais eu la chance de voir le groupe en 2001 et franchement, 10 ans plus tard, c’est toujours aussi bonnard, tant sur le plan musical qu’humain.
Une véritable leçon…

Un grand merci à Frederic BlouinBig John / Big Yann / Big Fred /Mustang & Cie Production et au BT59 d’avoir eu les « balls » de faire venir ce groupe si emblématique. Le public venu en nombre ne s’y est pas trompé ! Dr Madd Vibe

Setlist Fishbone :

  • Spoken Word
  • Unyielding Conditioning
  • Suffering
  • Cholly
  • I Wish I Had a Date
  • Everyday Sunshine
  • A Selection
  • Ma & Pa
  • Skankin’ To The Beat
  • Date Rape
  • (Simon Says) The Kingpin
  • Give It Up
  • Bonin’ in the Boneyard
  • Ho’Fight
  • Party at Ground Zero
Partagez sur :

Laisser un commentaire

error: Tsssst c\'est pas bien de vouloir voler. Respecter l\'auteur et acheter. Tous droits réservés
Retour haut de page